Maux de dos, les médicaments ne sont pas la solution

L’American College of Physicians (ACP) affirme, pour la première fois, que les anti-inflammatoires classiques tels que l’aspirine et l’acétaminophène sont «complètement inutiles» en tant que première approche de douleur la lombaire . Les analgésiques ne fonctionnaient pas mieux qu’un placebo pour réduire l’intensité de la douleur au cours des quatre premières semaines de lombalgie aiguë.
La même chose ressort de l’analyse de 35 essais randomisés portant sur plus de 6 000 personnes souffrant de lombalgies et utilisant des analgésiques et des anti-inflammatoires. 
Dirigé par le George Institute for Global Health à Sydney, il a été révélé que des médicaments connus collectivement, tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS, offrent des avantages égaux ou légèrement supérieurs à ceux du placebo.

Mais encore

Les chercheurs soulignent que les analgésiques ne sont pas la solution aux lombalgies aiguës ou chroniques. 
Les cliniciens et les patients doivent choisir un traitement non pharmacologique, comme la manipulation de la colonne vertébrale, comme premier traitement et seuls ceux qui ne s’améliorent pas avec un traitement non médicamenteux doivent envisager les analgésiques, mais toujours comme traitement secondaire.  
N’oubliez pas que les effets des médicaments sont faibles et de courte durée, avec un risque potentiel d’effets secondaires élevés.

Que faire?

Rappelez-vous toujours que la structure de notre corps, notre vitalité, notre résistance à la maladie et la santé de tous nos organes et tissus dépend également de ce que nous mangeons, respirons, buvons, bougeons, pensons et dormons.

  • Des exercices réguliers aident à prévenir les douleurs lombaires, il faut choisir une activité qui vous plaît et qui stimule la circulation cardiovasculaire
  • Une consommation hydrique suffisante et proportionnelle à votre morphologie pour hydrater vos disques intervertébraux
  • De bons réflexes quant aux positions de travail et de la vie de tous les jours
  • Une alimentation variée et équilibrée (légumes, céréales, fruits, protéines,…), en effet le surpoids entraine une charge supplémentaire pour vos disques et articulations
  • Des horaires de sommeil suffisant (entre 7 et 9h par nuit) et de qualité permet au corps de se régénérer

Lorsque la douleur apparaît, par exemple dans le cas d’une lombalgie aiguë, dans 40% des cas, elle disparaît généralement en quelques semaines.
Mais si elle persiste, la plupart des recherches indépendantes qui ne sont pas financées par des sociétés pharmaceutiques ou qui n’ont pas d’intérêts personnels le recommandent ; la chiropratique et l’ajustement vertébral constituent la meilleure approche de la douleur du bas du dos.

Pour finir

Il est bon de savoir que les nouvelles directives cliniques de l’ American College of Physicians ,publiées début 2011, indiquent que l’imagerie de la colonne vertébrale n’a littéralement aucune valeur et doit être éliminée du parcours de soin. Ils ont non seulement trouvé de solides preuves que l’imagerie de routine pour les douleurs lombaires à l’aide de rayons X ou d’IRM n’était pas associée significativement aux symptômes cliniques des patients, mais aussi qu’elle entraînait souvent une cascade longue et coûteuse de renvois inutiles et de traitements non chirurgicaux (médicaments, autres examens, infiltrations,…)
En conclusion en première intention et sans symptômes cliniquement alarmants (perte de sensibilité ou de force dans les jambes) venez vous faire ajuster chez votre chiropracteur.

Prendre rendez-vous

Nous sommes là pour vous et nous pouvons programmer un rendez-vous. Si le cabinet est fermé, n’hésitez pas à nous laisser un message.

PRENDRE RENDEZ-VOUS